Discussions

Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité

original.gif

 

Je reviens aujourd’hui pour vous parler d’un livre du célèbre astrophysicien Aurélien Barrau que j’ai lu il y a quelques mois et que je me devais de vous partager dans un article lui étant spécialement dédié.

Nous faisons face à une situation sans précédent. L’avenir est en danger. Aucune espèce vivante ne s’était encore comportée comme les humains dans toute l’histoire de la Terre.

 

Ce livre, c’est un cri d’alerte en tant qu’habitant de la Terre et membre de la tribu des vivants que lance l’auteur. Un livre visant à éveiller les consciences et interpeller les politiques. Car notre monde, notre écosystème ainsi que tous les êtres vivants sont en danger. Dans cet article, je souhaite simplement vous partager quelques informations tirées du plus grand défi de l’histoire de l’humanité et, qui sait, vous convaincre de le lire, car il est pour moi primordial qu’un plus grand nombre ait connaissance de la gravité de la situation concernant le réchauffement climatique – entre autres.

 

Les chemins empruntés par la vie sont si diversifiés, inventifs, imprévisibles, qu’ils ne cessent de surprendre et d’émerveiller ceux qui les explorent. Des trésors d’ingéniosité et de beauté qui émeuvent autant qu’ils émerveillent sont quotidiennement découverts. Il n’est pas nécessaire d’aller en Antarctique observer les manchots : chaque mètre carré de prairie recèle de dizaines de spécimens d’insectes dont une simple loupe révèle la complexité de structure et la subtilité de comportement. Cet immense édifice dont chacun de nous est l’un des membres, résultant d’une très longue et très lente évolution, est éminemment fragile. Et il est gravement menacé. Il est même déjà en train de s’écrouler.

 

Je crois bien que c’est le premier livre ‘écologique’ que je lis de mon propre chef, et j’en suis plutôt fière. Voilà un moment que j’instaure dans mon quotidien des habitudes meilleures pour l’environnement, comme mon choix d’avoir arrêté la viande et le poisson, de boycotter certaines marques ou encore d’éviter le plastique du mieux que je peux – même si ce n’est pas toujours simple quand on vit avec des parents qui n’adhèrent pas toujours à ses démarches – seulement, ce qu’il me manquait, c’était des informations. Des connaissances. Pour pouvoir mieux en parler autour de moi, vous comprenez.

Car j’ai la désagréable sensation que les gens ne se rendent pas bien compte de la gravité de la situation. J’ai lu assez d’articles et vu assez de conférences pour vous dire que ce qu’il nous attend est vraiment effrayant. Notre impact sur la faune est si important qu’au rythme actuel, 30% de toutes les espèces animales auront disparus d’ici 2050 et le taux d’extinction a été accéléré de cent à mille fois par les activités humaines au XX° siècle. Au XXI° siècle, on s’attend à ce que ce niveau soit encore multiplié par dix. Souhaitant devenir éthologue, je peux vous assurer que ces chiffres sont effrayants.

 

Nous avons les journalistes et les politiques que nous méritons : nous lisons les premiers et élisons les seconds. Ils sont le reflet de nos attentes et la responsabilité est donc collective. […] Je ne regarde pas le journal télévisé, mais quand il m’arrive de le voir chez mes parents, je suis stupéfait du temps consacré à des anecdotes insignifiantes – parfois dès l’ouverture – alors que l’essentiel est relégué à ce qui devrait être la place du fait divers. Cette construction des hiérarchies est lourde de conséquences : elle participe à la création d’une image du réel extraordinairement biaisée par rapport à l’axiologie que j’appelle ici de mes vœux.

 

Soyez en sûr dans ce livre, Aurélien Barrau n’y met pas les formes ; il va droit au but et nous expose la réalité telle qu’elle est, sans chercher le moins du monde à adoucir la situation. Il se pose également les bonnes questions et nous invite à en faire tout autant. Je ne compte pas vraiment m’étaler dans cette chronique car j’ai déjà dit l’essentiel, mais cela me tenait vraiment à cœur de vous faire découvrir cette lecture chamboulante.

Et je pourrais vous citer une multitude d’autres passages tous plus vrais les uns que les autres. Seulement je suis convaincue que le mieux serait que vous lisiez cet ouvrage de votre plein gré, ou au moins vous renseigner un peu plus sur ce qui est en train de se jouer sur la planète. Pour cela je vous conseille le documentaire Cowspiracy disponible gratuitement sur youtube. La décision vous revient. 

 

Il n’est pas impossible que nous échappions au pire. Peut-être cela relèverait-il effectivement du miracle. Mais la vie, elle-même, est une sorte de miracle.

 

Ps : et parce que lire un article de ce genre pour me rendre compte qu’aucunes solutions n’y sont données me ferait grincer les dents, voici quelques actions à faire quotidiennement dans le but de limiter notre impact écologique.

  • limiter la viande et le poisson (je pense vous écrire un jour un article à ce sujet)
  • éviter d’acheter au supermarché et privilégier le petit producteur du coin.
  • ne pas prendre de douches trop longues et si possible ne pas se doucher tous les jours.
  • penser à bien éteindre la lumière en sortant d’une pièce.
  • éviter au maximum les emballages plastique (le 7e continent grossit à vue d’œil et fait maintenant plus de trois fois la taille de la France.)
  • limiter également les déchets.
  • privilégier les aliments en vrac.
  • ne pas hésiter à acheter des vêtements, livres et autres utilités de seconde main.

 


 

barrau

 

« La vie, sur Terre, est en train de mourir. L’ampleur du désastre est à la démesure de notre responsabilité. L’ignorer est aussi insensé que suicidaire.

Plus qu’une transition, je pense qu’il faut une révolution, et c’est presque une bonne nouvelle.

Ce livre fait suite à l’appel signé par 200 personnalités, que l’actrice Juliette Binoche avons lancé dans le journal Le Monde du 3 septembre 2018. »

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s