Fantasy·Historique

Prince Captif T.1 : L’esclave – C.S Pacat

prince captif

 

Auteur : C.S Pacat

Genre : Fantasy, Historique

Pages : 307

Edition Milan

 

 

— Résumé —

Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave au prince d’un royaume ennemi.
Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s’allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume.
Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr…

 

— Ma Note —

étoileétoileétoileétoile/5

(lu en ebook)

 

— Avis —

Une amie sur instagram m’avait beaucoup conseillée cette saga, c’est pourquoi je me suis lancée dans ce premier tome. J’ai lu qu’il y avait eu beaucoup d’avis négatifs à cause de cette « tension sexuelle » qui règnent dans l’intrigue, cependant je n’ai pas trouvé ça très flagrant.

Au début, on fait la connaissance de Damen, le personnage principal qui vient d’être capturé pour être réduit en esclave. Alors au départ, je dois vous avouer que je n’ai pas compris grand chose. Entre Vere, Akielos, et le nom de tous les autres personnages, j’avais plutôt tendance à m’embrouiller, même si (heureusement) ça n’a pas duré…

 

 » – Comment t’appelles tu, chéri ? interrogea Laurent non sans une certaine cruauté.

Damen ne répondait pas aux questions posées d’une voie aussi mielleuse. Il leva les yeux sur Laurent. C’était une erreur. Ils se dévisagèrent mutuellement.

– Peut-être a-t-il une tare, suggéra Guion.

Les yeux d’un bleu transparent ne quittèrent pas ceux de Damen. Laurent répéta sa question, lentement, dans la langue d’Akielos. 

Les mots franchirent les lèvres de Damen avant qu’il ne puisse les retenir.

– Je parle votre langue mieux que vous ne parlez la mienne, chéri. « 

 

Globalement, j’ai bien aimé ce premier tome que j’ai trouvé plutôt sympa, et que j’ai lu assez rapidement. Même si l’univers dans lequel les personnages évoluent peut paraître assez perturbant ou même choquant chez certains, il ne m’a pas déplu pour autant puisque l’auteur exploite bien les potentiels de ce nouveau monde. Ce qui donc nous offre une intrigue, certes simple et poseuse de bases, mais surtout addictive et originale, sur un petit fond historique plutôt chouette.

Comme dit plus haut, dans ce premier tome, la trame se met en route seulement à la fin, tout le reste du roman servant à immerger le lecteur dans cet univers politique et trèèès différent de tous les autres.

 

« Il se trouvait à Vère.

Damen regarda autour de lui, horrifié. Il était au cœur du territoire ennemi, à des centaines de kilomètres de chez lui.

Cela n’avait aucun sens. Il respirait, possédait encore tous ses membres, et n’avait pas été victime d’un « regrettable accident », comme on aurait pu le craindre. Le peuple vérétien avait d’excellentes raisons de haïr le prince Damianos d’Akielos. Pourquoi était-il encore en vie ? »

 

Quand aux personnages, je les ais trouvés pleins de vie et dotés chacun d’une volonté propre, ce que j’ai beaucoup apprécié. Laurent, le prince typiquement arrogant et possessifs a’ccorde parfaitement, je trouve, à Damen, qui lui se trouve être indocile et indépendant. Après, je ne peux pas dire grand chose des protagonistes principaux, car j’ai l’impression que ce début ne les dévoile pas totalement, qu’il y a des parts d’eux que nous n’avons pas encore vu.

En conclusion, j’ai bien aimé cette lecture, même si je sais qu’elle ne plairait pas à tout le monde. Ce premier tome est introducteur, c’est pourquoi il me tarde de lire la suite pour connaître les aventures qui attendent les personnages, et voir si la relation entre Damen et Laurent évolue dans le bon sens, ou le mauvais. Et heureusement, les passages sexuels ne sont pas que « du sexe pour le sexe », contrairement à ce que je redoutais.

 


 

Prochaine Lecture : Shades of Magic T.2 : Shades of shadows – V.E Schwab

8 commentaires sur “Prince Captif T.1 : L’esclave – C.S Pacat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s